Les plus colorées villes du monde

Un mur jaune, une porte bleue, une fenêtre rose… Dans certaines villes, on n’a pas peur de la couleur. Avis aux voyageurs avides de photos bariolées : on vous embarque à la découverte des villes les plus colorées au monde ! Des volets bleus de Juzcar aux couleurs vives de Burano en passant  ouvrez grand les yeux : vous allez en voir de toutes les couleurs…

 

Burano, Italie

bur

Cette charmante île doit sa renommée à ses étroits canaux bordés de maisons aux couleurs vives, ainsi qu’à sa délicate dentelle.

Pour vous rendre sur l’île de Burano, embarquez sur un vaporetto (bus de mer) au nord-est de Venise. En traversant la lagune, la première chose que vous remarquerez est le clocher incliné de l’Église San Martino. Malgré sa beauté, la forte affluence que connaît Burano est principalement due à la production de dentelle, un artisanat ancien qui a fait la célébrité de cette petite île. Aujourd’hui encore, il est possible d’observer des dentellières confectionner des pièces à la main, comme leurs ancêtres le faisaient au XVe siècle.

Bo-Kaap, Cape Town

Bo-kaap in the old Malay quarter of Cape Town South Africa with Signal Hill behind the colorful homes just before sunset

Sur les flancs de la montagne de Signal Hill s’étend le quartier de Bo-Kaap (« Au-dessus du Cap » en Afrikaans). Ce quartier vous l’avez déjà sûrement vu en photo avec ses maisons très colorées. Il s’agit du quartier malay du Cap : les ancêtres de ses habitants étaient des esclaves musulmans originaires de Malaisie, d’Inde et d’Indonésie. La balade à pied est fort agréable, à travers les rues pavées ponctuées de petites mosquées ; les gens rentrent les bras chargés de courses, il y a de très chouettes boutiques de déco et de créateur. L’immobilier prend de la valeur… Il est vrai que l’emplacement, le charme et la vue sont au rendez-vous. Mais il suffit parfois de jeter un regard de côté pour voir des maisons vraiment délabrées et des quartiers à la limite du bidonville. Encore une de ces réalités sud-africaines complexes que l’on se prend en pleine figure.

Willemstad, Curaçao

Les Hollandais ont établi en 1634 un comptoir commercial dans un beau port naturel de l’île de Curaçao, dans les Caraïbes. La ville s’est développée de façon continue durant les siècles suivants. Elle comporte plusieurs quartiers historiques distincts dont l’architecture reflète aussi bien les styles des Pays-Bas que ceux des villes coloniales espagnoles et portugaises avec lesquelles Willemstad faisait du commerce.

Jodhpur, Inde

jodhpur-ville-bleu-inde-5

Jodhpur surnommée la ville bleue est la deuxième ville du Rajasthan avec son million d’habitants. L’attrait principal de Jodhpur est son fort appelé Mehrangarth, sa place centrale construite autour de la tour de l’horloge, et ses marchés. Il ne faut pas hésiter aussi à déambuler dans les rues de la vieille ville, goûter aux épices et au thé, et pourquoi pas faire acheter des habits traditionnels comme les turbans, les saris ou encore les bracelets multicolores dont les femmes raffolent.

La Boca, Buenos Aires, Argentine

colourful-model-houses-in-shop-window-la-boca-buenos-aires-argentina-epxjyf

La Boca n’est pas le quartier le plus sûr de la ville mais une petite visite de jour reste incontournable. Ce quartier se situe à l’emplacement même de la première ville de Buenos Aires. Il est aussi le quartier de toute une bohème artistique et littéraire et vit la naissance du tango, sous sa forme la plus authenique. Caminito est envahi par les touristes mais conserve son atmosphère sympathique.

Jaipur, Inde

inde-hawa-mahal-jaipur-copyright-igor-plotnikov

La « ville rose », capitale de l’État indien du Rajasthan, est célèbre pour ses palais, ses forteresses colorées, ses temples, ses possibilités de shopping et ses festivals. Surnommée la « ville rose » à cause de ses nombreux monuments et temples pastel, Jaipur est réputée pour ses forts pittoresques sur les collines, ainsi que pour ses temples, ses palais, ses bazars animés et ses festivals.

Trinidad, Cuba

suggested-days-4

Les Espagnols ont bâti Trinidad à flanc de montagne, au-dessus de la mer des Caraïbes, pour voir venir de loin les pirates. Exposée au sud, la ville toute en pentes, aux pavés inégaux et aux façades ocre ou pastel plaît à l’appareil photo. La lumière qui y règne a quelque chose de magique.

Pelourinho, Salvador, Brésil

quartier-du-pelourinho-salvador-de-bahia-bresil colorées

Berceau culturel du pays, Salvador est à son image : métissée. Cette ville possède un centre historique qui évoque le Portugal et une population majoritairement afro-brésilienne. Ville humaine et chaleureuse, célèbre pour son carnaval et la capoeira, Salvador séduit par son littoral, sa baie majestueuse, les splendeurs coloniales et fanées de sa vieille ville (le Pelourinho), la richesse de sa gastronomie et l’énergie de ses habitants, les Bahianais. L’une des plus belles villes du Brésil.

Rainbow Row, Charleston, Caroline du Sud

11-discover-america-1046x380-11 colorées

La ville de Charleston, en Caroline du Sud, est un festin pour les sens toute l’année. Le printemps sent le thé d’olivier, l’été est empreint de brises salées, l’automne goûte les feuilles de chou vert cuites lentement et l’hiver est un généreux bol de crevettes et de gritz. Alors que certains aspects de la vie à Lowcountry sont constants peu importe le temps de l’année, le bruissement des feuilles de palmier, le déferlement des vagues et le tintement des cloches d’église apportent chaque saison des sensations uniques.

Júzcar, Espagne

colorées

Juzcar, un petit village de la province de Malaga à 25 km de Ronda en Espagne, a été choisi pour recevoir le Grand Schtroumpf, le Schtroumpf Grognon, la Schtroumpfette, le Schtroumpf farceur et toute la bande des petits hommes bleus à l’occasion de la sortie en salle le 12 août 2011 du film « Les Schtroumpfs 3D ». Ce village de 250 habitants a vu toutes ses maisons passer du blanc traditionnel des demeures andalouses au bleu en moins de trois semaines. L’idée est venue de Sony Pictures qui a contacté les villages de Paraute, Atajate et Juzcar pour leur proposer de transformer leurs rues et de repeindre leurs maisons en bleu, la couleur des Schtroumpfs.

Valparaíso, Chili

colorées

Attention, ville de légende ! À 115 km à l’ouest de Santiago, cette grande baie pittoresque bordée d’un amphithéâtre de collines abruptes séduit les amateurs de poésie urbaine. Au-delà des immeubles modernes fatigués du port, le charme mystérieux et éternel de Valparaíso réside dans ses vieux funiculaires bringuebalants partant toujours obstinément à l’assaut des collines, et ses maisons qui dessinent de véritables arcs-en-ciel de couleurs. Bordant la baie, les 45 collines (cerros) représentent un labyrinthe à parcourir à pied, au fil des ascensores, escaliers, passages et ruelles pentues. C’est également à Valparaíso que Pablo Neruda écrivit nombre de ses vers, dans sa maison La Sebastiana que l’on peut visiter.

St. John’s, Newfoundland, Canada

colorées

Remontez les rues abruptes et aux noms originaux tels que Hill ‘o Chips. Admirez les maisons colorées, de bois alignées de la plus ancienne ville d’Amérique du nord et surplombant le port et son frais parfum d’océan. Dans les petites rues de la vieille ville, arrêtez-vous dans des boutiques uniques qui recèlent les secrets des pirates, des explorateurs et des soldats. Pénétrez dans des galeries d’art débordantes de créativité, et visitez le musée de la province, la galerie d’art et les archives sous le toit impressionnant du bâtiment The Rooms.

Source: travelandleisure.com

Add Comment

%d blogueurs aiment cette page :